Lucy, une jeune mage sans guilde, rêve d’appartir à la guilde la plus célèbre parmi toutes : Fairy Tail. Au détour d’un village, elle rencontre Natsu, alias Salamander, l’un des mages de Fairy Tail qui, après quelques aventures navales, l’invitera à rejoindre sa guilde tant coinvoitée. Lucy découvrira vite pourquoi cette guilde n’est pas vraiment comme les autres, avec des personnages hauts en couleur…

Après avoir terminé Rave, toujours en cours de parution chez Glénat, Hiro Mashima nous propose cette fois-ci un monde où la magie est omniprésente et où des guildes de mages accomplissent diverses tâches rémunérées par les clients, dans une ambiance médiévale fantastique. Dans l’ensemble, on sent énormément l’influence de Rave, que ce soit au niveau des personnages, du graphisme ou de l’humour, et l’auteur ne se gène pas pour placer des références directes à son oeuvre précédente (Plue !). En bref, il se repose clairement sur les bases qu’il a pu poser auparavent.

Côté graphisme, on se situe à peu près au même niveau que la deuxième moitié de Rave, c’est à dire fin et soigné, même si pas vraiment original étant donné que le design est fortement inspiré de One Piece, sans jamais en atteindre le niveau. L’intrigue quant à elle, n’a pas encore vraiment démarré, l’auteur se contentant pour le début de l’histoire de faire la classique phase d’introduction des personnages. Le concept de missions des guildes se porte particulièrement bien à cette phase, les premiers chapitres étant consacrés à faire remplir diverses missions plus ou moins dangereuses à nos héros, parfois avec d’autres membres de la guilde, pour que le lecteur se familiarise avec tous les personnages. Personnages dont le design n’est pas très original pour la plupart, pompés allégrement sur Rave, ou One Piece, au choix (Gray est une copie carbone de Musica, Lucy ressemble beaucoup à Elie, Natsu a un air de Luffy, etc…).

Comme son ainé Rave (oui, encore) ou encore One Piece (tiens, j’ai déjà vu ce nom dans cet article, lui aussi), Fairy Tail joue la carte du fun à tous les niveaux. Qu’il soit absurde, de situation ou burlesque, l’humour règne en maître dans ce manga. Les membres de la guilde ont tous sans exception un grain : entre Gray qui se promène en caleçon, Natsu qui bouffe des flammes, ou le dragueur qui saute sur tout ce qui a une poitrine (Sanji style), on ne s’ennuie pas un instant à la Fairy Tail ! Et bien souvent, c’est Lucy, décidément bien trop normale pour les comprendre, qui en fait les frais. On retrouve aussi les bestioles diverses aux designs plus ridicules les unes que les autres, encore une fois issues de…. Rave (nonnnnn, c’est vrai?).

De plus, on ressent dans ce manga un côté RPG totalement assumé. Nous avons d’un côté un mage spécifié dans l’élément feu, de l’autre un mage de glace, et entre les deux, un invocateur. Le système de guildes est lui, fortement inspiré des MMORPG, l’approche prise par Fairy Tail étant très loin d’un poussif .Hack/Sign qui ne se sert de cet univers que comme prétexte à une histoire alambiquée.

Au final, Hiro Mashima a bien du mal à se détacher de son oeuvre précédente. Les comparaisons sont multiples, et l’auteur a plutôt intérêt à faire un effort au niveau du scénario s’il veut vraiment se différencier, car c’était là le principal défaut de Rave, qui proposait certes des bastons alléchantes, mais auréolées d’un scénario à la limite du risible. Mais ne crachons pas dans le potage, Fairy Tail a du potentiel, il ne reste plus au mangaka qu’à l’exploiter….

… ou pas.

Une réponse à “Fairy Tail”
  1. Cloudf dit :

    Même si comme tu l\’as si bien dit précédemment, Hiro Mashima a bien du mal à se détacher de Rave, Fairy Tail est un tout nouveau genre. Un One Piece à la Luffy Magicien, qui déroule action et suspens au fil des tomes. Connaissant bien le manga Rave autant que Fairy Tail, je peux affirmer que même si sur certaines apparences les deux se ressemblent, l\’histoire est complètement différente l\’une de l\’autre, et l\’aspect graphique est plus travaillé dans Fairy Tail à mon goût. Le fait de retrouver Plue est un jolie coup d\’œil de la part de l\’auteur vers son succès précédent. Bref. Regardez le et vous pourrez en dire que du bien ! =) Si vous avez aimé Rave, Fairy Tail est fait pour vous 😉

  2.