Directement tiré du jeu-vidéo du même nom, cet anime met en scène Dante, fils du démon Sparda, qui va se charger de faire la peau aux méchants démons. Armé de ses deux guns  » Ebony et Ivory  » et de sa grosse épée, Dante a monté une petite entreprise de mercenaire chasseur de démons. C’est dans ce contexte et au fil des épisodes qu’on va le voir réaliser des missions plus palpitantes les unes que les autres…

Dante, notre chasseur de démons préféré, est donc de retour (pour jouer dans un mauvais anime). En effet, autant le dire tout de suite : Devil May Cry (DMC : non pas dans mon cul) n’est pas l’anime de l’été, du moins en ce qui concerne les cinq premiers épisodes.

Premier défaut de l’anime : c’est l’absence claire et nette de scénario suivi, chaque épisode possède son histoire à part, avec des personnages récurrents mais sans lien entre eux. Vous me direz que d’excellents animes tels que Cowboy Bebop ou Samurai Champloo adoptent ce format de narration, la différence étant qu’à l’opposé de ces deux chefs d’oeuvre, DMC propose vraiment des histoires de m… : moto zombie, une gentille histoire d’amour entre démon et humaine, … bref de la merde !

Au delà du scénario, DMC ne possède pas de réel défaut à part un charac design pas terrible si on exclut le magnifique Dante qui est toujours aussi classe et désinvolte que dans les jeux-vidéo. Devil May Cry nous sert une petite fille qui côtoie le massacre de monstre comme s’il s’agissait de manger un succulent petit déjeuner Nesquik et qui possède un design et une personnalité à la saveur de morve de diplodocus. Ajoutez à ça une brunette aux yeux vairons sans meilleure saveur que la petite et une blonde qui n’a pas non plus d’avantage de goût (non je ne parle pas de bière).

A côté de tous ces défauts, DMC est plutôt réussi au niveau de la réalisation, du moins en ce qui concerne les combats, combats qui soit dit en passant se rarifient d’épisodes en épisodes (on va finir avec Dante qui fait des câlins à des ours en peluche vu comme c’est parti). Ces combats sont à la fois vraiment fluides au niveau de l’animation et originaux au niveau de la chorégraphie, le tout saupoudré de graphismes de toute beauté qui sont d’autant plus appréciables dans les versions HD.

Pour finir, Devil May Cry est un mauvais anime mais qui se laisse regarder, entendez par ça qu’il est plutôt joli et que certains combats sont bien classes mais par contre au niveau scénario on tombera dans le vide absolu. A voir si seulement vous ne trouvez rien d’autre.

Les commentaires ne sont plus admis.