Au 24ème siècle, trois grandes nations se partagent le monde et ses ressources énergétiques. Le monde subit des conflits incessants car les sources d’énergies sont devenues un élément rare pour lequel il faut se battre. Apparaît alors une organisation armée privée qui a pour but d’éradiquer les guerres interminables dans le monde. Son nom : « Celestial Being », sa méthode : supprimer la guerre par la guerre. Pour se faire, l’organisation a à sa disposition quatre robots (Mobile Suits) surpuissants, les Gundams.

Gundam, célèbre saga de mecha qui existe depuis bientôt 30 ans : généralement à l’évocation de ce nom les fanatiques gloussent et moi je crie de terreur. Il faut dire que ma précédente expérience de Gundam Seed (et je ne parle même pas de Destiny) m’a laissé un profond dégoût pour la saga. Mais fort heureusement Gundam 00 est là (nd FireShot : ça va faire mal, ça va cogner la bagarre) pour essayer de me rabibocher avec la saga et autant dire tout de suite que pour le moment le pari semble réussi.

La première chose qui me réjouis dans ce Gundam est le héros, exit le lycéen sans charisme qui n’a jamais touché à un Gundam de sa vie. On nous sert un jeune playboy (ça on y coupe pas) au passé sombre. Dès son plus jeune âge il combattait déjà des mechas armé d’une pauvre mitraillette avant de se faire sauver par le sacro-saint robot. Peu bavard, il semble suivre les ordres à la lettre tel un Sagara Sousuke de Full Metal Panic, et on le voit mal tomber amoureux d’une pouffiasse aux cheveux roses. Bref plutôt prometteur surtout que les 3 autres pilotes de Gundam ont eux aussi du potentiel même s’ils font aussi partie de la race des playboys.

Au delà de ça, le scénario n’est pas une révolution. Bien que très agréable à suivre, il présente quand même un côté extravagant avec les Celestial Being qui souhaitent faire cesser les guerres par la guerre, une logique qui ne tient pas très bien debout malgré les explications qu’apporte l’anime. Par contre, ce qui impressionne le plus c’est le background géopolitique. En effet, le contexte de guerre entre les trois nations et les conflits de guerres civiles sont très bien présentés, le tout est cohérent, d’autant plus que les personnages dans chaque camp sont sensés quant à la situation actuelle du monde.

D’un point de vue réalisation rien à redire, l’anime est une petite merveille graphique surtout en ce qui concerne le premier épisode, un chef d’œuvre d’animation et d’effets visuels. Les épisodes suivants sont bien entendu moins beaux mais c’est dans la tradition du « je mets tout dans le budget du premier épisode pour que les gens trouvent ça génial et regardent ». Enfin, quand je dis moins beaux ils n’en restent pas pour autant d’une excellente qualité graphique du niveau d’un Code Geass. Les combats sont bien orchestrés, courts et intéressants, un tel déroulement rapide de l’action manque pas de donner de l’énergie à l’anime, on pourra seulement leur reprocher leur manque d’originalité pour l’instant. Le charac design est lui aussi de qualité bien que les quatre pilotes de Gundam fassent un peu mannequin playboy, comme je l’ai dit plus haut, et que certaines coupes de cheveux soient un peu farfelues. Mais heureusement, ici les cheveux ne sont ni roses ni violets.

Recommandations :

Kirox : 2.5/5
khyos : 3.5/5

Article
écrit par khyos le [29/10/07]

L’originalité mise à part, ce Gundam semble parti pour être un bon voir un très bon anime de mecha mais encore faut-il qu’il tienne le rythme au long des épisodes et cela s’annonce difficile au vu du peu de développement scénaristique que les épisodes nous proposent. Autant dire qu’on a hâte de voir les premiers rebondissements arriver.

Pas de réponse à “Mobile Suit Gundam 00”
  1. spawn15 dit :

    moi g adoré ce gundam 00 et vivement la saison !

  2.