Chers auditeurs, bienvenue dans la rubrique très peu mise à jour des critiques d’ost du J-Truc. Il faut dire que s’improviser critique musical est un exercice assez périlleux tant la musique est un art subjectif. Et pourtant, l’univers des jeux-vidéo ne manque pas d’albums ô combien intéressants et magnifiques. Au programme de cet article, un album réarrangé tiré de l’univers des Final Fantasy, le 4eme opus de la saga pour être précis, et peut-être un des albums les plus originaux de toute cette longue saga. En effet, les admirables compositions de Nobuo Uematsu se voient ici arrangées avec des influences celtiques, comme le spoile le titre de l’album. Allergiques au violon, flûte irlandaise ou lyre, passez s’il vous plaît votre chemin dès cette introduction.

Avant de nous attaquer au corps du sujet, à savoir la musique, remettons nous un peu dans le contexte. Final Fantasy IV est le premier opus de la célèbre saga à sortir sur Super Nintendo en 1991 après trois volets sur Nintendo. Ce fut donc un gros pas en avant côté graphique, mais aussi évidemment côté sonore. Fini les blip blip inaudibles et place à des instruments qui sonnent déjà plus vrais ! C’est la bande-son qui a révélé tout le talent de Uematsu au grand public, grâce à l’excellente qualité des compositions qui se réécoutent encore aujourd’hui avec plaisir malgré les sonorités un peu old-school. A tel point que le morceau Theme of Love est d’ailleurs présent aujourd’hui dans les programmes scolaires japonais de Musique.

Cet album reprend donc 15 morceaux de FFIV arrangés avec des instruments celtiques. L’idée peut paraître étrange tant l’influence irlandaise semble absente des compositions originales, et pourtant tout passe étonnamment bien ici. On croirait presque que Uematsu a composé ses morceaux en gardant cette idée d’arrangement en tête, tant des petits bijoux comme Melody of Lute sonnent bien. Il faut dire que les morceaux ont été savamment choisis, ne gardant probablement que ceux qui passeraient le mieux à cette étrange moulinette. Enfin pas si étrange que cela d’ailleurs, car ce côté celtique se marie particulièrement bien avec l’ambiance heroic fantasy qui caractérise FFIV.

Ce qui donne une sélection qui ne retient pas forcément les meilleurs titres de l’ost (il manquerait par exemple The Airship ou The Final Battle), mais c’est au profit d’une meilleure cohérence globale de l’album. Concernant cette sélection, on retrouve tout de même des titres marquants de cet opus comme Welcome to our town, Into the darkness, ou Main Theme of Final Fantasy IV qui gagnent ici une dimension mélodique supplémentaire et se trouvent dotés d’un ton mélancolique au possible. Ou d’autres plus anecdotiques qui se révèlent sublimés par le passage en mode celtique comme Palom & Porom ou Mystic Mysidia. A noter que l’album contient aussi deux thèmes récurrents de la saga des FF, à savoir le Prelude (aussi appelé thème des cristaux) et le thème des Chocobos. Si ce dernier a été arrangé à des sauces tellement différentes à travers les différents opus qu’il ne surprend pas vraiment, le Prelude gagne ici en émotion et en beauté grâce au sublime jeu de flûte sur la mélodie. Les arrangements sont d’ailleurs loin d’être une retranscription bête et méchante des morceaux originaux avec des instruments différents. Certains se retrouvent agrémentés de passages supplémentaires comme Welcome to our town auquel est ajouté d’un break joyeux et dansant qui à la fois tranche, et est parfaitement en adéquation avec la mélodie originelle lente et presque mélancolique.

Tracklist :

  • 1. The Prelude
  • 2. Prologue
  • 3. Chocobo Chocobo
  • 4. Into The Darkness
  • 5. Main Theme Of Final Fantasy IV
  • 6. Welcome To Our Town
  • 7. Theme Of Love
  • 8. Melody Of Lute
  • 9. Parom & Polom
  • 10. Giotto The Great King
  • 11. Dancing Calcobrena
  • 12. Mystic Mysidia
  • 13. Illusionary World
  • 14. Rydia
  • 15. Troian Beauty

Il est vrai que FF4 est loin d’être l’opus préféré des fans de la saga, la plupart n’y ayant sûrement même jamais joué, il n’en reste pas moins qu’il bénéficie d’une ost marquante, et que cet album réarrangé est une petite merveille que tout amateur de ce jeu se doit d’avoir écouté au moins une fois pour ceux qui ne sont pas allergiques au style. Pour les autres, profitez donc du remake DS qui va bientôt sortir pour (re)découvrir à la fois cet excellent opus, et sa bande-son, en espérant qu’elle vous motivera à jeter une oreille sur ce Celtic Moon.

Les commentaires ne sont plus admis.