Quelques courtes impressions sur les animes de cet été que j’ai commencé à voir, il y a du mauvais mais aussi du très très bon x)
Quitte à copier sur certains j’accompagne mes impressions d’un smiley (si vous arrivez à déceler le sens de certains, chapeau).

Blade of the Immortal (L’habitant de l’infini)Episodes 1 & 2

J’avais entendu beaucoup de bien du manga l’Habitant de l’Infini, et donc quand j’ai appris l’annonce de l’anime, je me suis dit que ça serait une bonne occasion de découvrir. Malheureusement pour moi je n’ai pas du tout accroché, je ne sais pas si le manga est aussi comme ça mais je me suis emmerdé ferme. Un scénario obscur et peu intéressant, une réalisation lente, des combats plats. Bizarrement en regardant le nom du studio après coup j’ai tout de suite compris, Bee Train était derrière tout ça et donc forcément ça ne pouvait pas avoir la pêche (je m’excuse auprès de tout les fans de Bee Train). Je pense qu’à cause de cet anime je ne suis pas près d’ouvrir un tome de l’Habitant de l’Infini pour vérifier s’il s’agit vraiment d’un bon manga ou non…

World DestructionEpisodes 1 à 4

Cet anime va de pair avec le jeu vidéo du même nom qui sortira en septembre prochain au Japon et dans lequel je porte un espoir particulier. Par contre, pour ce qui est de l’anime, nous sommes face à un titre d’Heroic Fantasy tout ce qu’il y a de plus banal et peu captivant. Alors qu’à la saison précédente Tower of Druaga nous avait apporté un peu de fun et de fraîcheur, ici nous avons un anime au scénario peu fouillé et aux personnages fades. Fort heureusement, cet anime a le bonheur d’avoir une réalisation générale qui réhausse le niveau. Malheureusement pour la série, cette hausse de qualité dans la réalisation commence à devenir un standard dans l’animation japonaise. Autant il aurait pu briller par sa qualité il y a deux ans, autant aujourd’hui c’est le minimum nécessaire pour un anime de ce genre (on exclut les Naruto et Bleach qui n’ont pas besoin d’être de qualité pour faire de l’audimat). En bref, World Destruction est un anime qui se regarde ni avec enthousiasme ou dégoût, il vous permettra de passer votre de temps si vous trouvez cet été bien long-kuma.

Tetsuwan Birdy DecodeEpisodes 1 à 4

Encore un anime qui ne va pas révolutionner le monde de l’animation. Birdy Decode nous narre l’histoire de Tsutomu Senkawa, un lycéen comme les autres, qui va se faire trucider par accident par une espèce de justicière de l’espace. Pour le sauver, celle-ci va intégrer l’âme du jeune homme dans son corps pendant que son corps vide se régénère. L’anime se concentre sur l’explosage de méchants monstres moches par Birdy (la justicière) et n’a rien de vraiment génial. L’ensemble est en fait vraiment classique et donc, comme pour World Destruction, ça sera un bon passe-temps si vous n’avez rien d’autre à voir.

Chocolate UndergroundEpisodes 1 à 4

Citoyens, citoyennes, l’heure est grave. Notre président vient d’interdire le commerce et la consommation de chocolat. Heureusement des groupes de résistances se forment à travers tout le pays pour organiser le marché noir du chocolat mais aussi des soirées dégustation. Mais ayez crainte car la répression se fait sentir, vous pourriez bien finir écrasés sous les chenilles d’un tank !
Derrière cette histoire un peu farfelue se cache un anime au format court (5 minutes par épisode) qui se regarde assez bien. Bon il faut dire que j’apprécie particulièrement ce format qui permet de passer un court moment pas prise de tête du tout dans la journée. Au delà de son format et de sa base scénaristique originale l’anime est classique, on y suit deux jeunes garçons fondus de chocolat qui vont partir à la quête du chocolat interdit ! Rien de transcendant mais ça se regarde.

Eve no JikanEpisode 1

Attention j’attaque le lourd, encore un anime au format court (9 minutes) mais d’un tout autre niveau. Le studio Rikka et Yasuhiro Yoshiura (Aquatic Language et Pale Cocoon) sont de retour pour nous présenter un anime dans la même veine que les deux précédents (ambiance futuriste réaliste mais rêveuse). Particulièrement proche d’Aquatic Language, Eve no Jikan nous narre l’histoire d’un monde où des androïdes anthropomorphes sont au service des humains. Mais un beau jour, un jeune garçon entre dans un bar qui a pour devise de ne faire aucune différence entre humains et androïdes. L’ambiance est enchanteresse et mystique tout en gardant ce fond SF réaliste, ajoutez à cela une réalisation d’une ultime qualité, bref un total bonheur. Je ne peux en dire plus sur les 10 minutes du premier épisode à part qu’il faut sauter dessus.

Mahou Tsukai ni Taisetsu na Koto ~Natsu no Sora~Episodes 1 à 4

Enorme coup de coeur de la saison, Mahou Tsukai (c’est plus court comme ça) se place dans le même univers que la première saison sans en reprendre les protagonistes. Nous suivons la petite vie de Sora qui part pour Tokyo afin d’apprendre à utiliser ses pouvoirs de mage tout en suivant le droit chemin. Elle va être amenée à aider son prochain au travers des missions que lui propose son école de magie. Autant être clair tout de suite, ici les mages ne tirent pas de grosses boules de feu pour se combattre, Sora utilise ses pouvoirs avec son coeur moelleux comme un marshmallow, elle fonctionne aux sentiments et n’hésitera à aller à l’encontre de sa mission si ses pulsions pleines de bonnes intentions l’y poussent. Sora est un personnage ultra attachant, on prend un plaisir ultime à la voir lutter pour créer le bonheur autour d’elle et à voir graviter autour d’autres personnages tout aussi accrocheurs dans cet univers à la fois si utopique et proche du nôtre.
Mahou Tsukai est un anime plein de charme, surtout qu’il compte sur une réalisation d’excellente facture pour le peu que vous ne soyez pas allergiques aux animes contemplatif et aux long plans fixes. Un must watch, bien supérieur à la première saison.

Les commentaires ne sont plus admis.