Hier s’est déroulée la 4eme édition du Loft’in Game. Le principe de cet évènement : jouer à des jeux vidéo récents, voire pas encore sortis dans un loft parisien plutôt luxueux (dont l’adresse change à chaque session) pendant une tranche de 2h avec boissons gazeuses et bonbons à volontés, et tout cela dans la plus pure gratuité. Et si on est un peu chanceux ou talentueux, on peut même remporter des goodies comme des t-shirts, voire des jeux grâce aux divers concours proposés par le staff. Pour y participer, il suffit de s’inscrire en ligne sur le site officiel., de remplir correctement les informations personnelles, et de choisir sa session parmi les plages disponibles. Il y a une session par mois environ, qui s’est toujours déroulé à Paris jusqu’ici.
Et en bonus, on peut même y croiser les membres de la rédac de Gameblog (dont la plupart sont des rescapés du magazine Joypad), partenaires de l’évènement et qui amènent à chaque fois des jeux turbo-exclusifs sortis de leurs poches.

Pour cette session donc, nous avions donc de jouable :

  • Sonic Unleashed
  • Guitar Hero World Tour
  • Call of Duty World at War
  • PES 2009
  • Castlevania Order of Ecclesia
  • Mirror’s Edge

et en exclu Gameblog :

  • Resistance 2
  • Banjo Kazooie Nuts & Bolts

Plus une Dreamcast, une Megadrive et une Supernes, histoire de contenter les adeptes du retro-gaming.

C’est donc avec Mithrandir que nous sommes allés à la session de 16h, je l’avoue surtout motivés par la gratuité de l’évènement et le fait de pouvoir apercevoir les membres de Gameblog. L’endroit est près de Bastille, facile à trouver et nous voilà rapidement dans la place. On s’empresse de chopper les friandises et les barres chocolatées, et puis on fait un petit tour de la salle principale. Là on découvre les exclus Gameblog et je suis assez intéressé par le Banjo Kazooie, étant donné que c’est une version complète et pas la démo dispo sur le Live Arcade. De plus, le jeu ne semble pas intéresser grand monde (qui était plutôt scotché sur Guitar Hero), et on a donc pu squatter dessus une bonne demi-heure, après avoir eu les impressions (positives) de Rahan en personne. Et avoir la confirmation que l’aspect plate-forme du titre a complètement disparu pour se concentrer exclusivement sur les défis avec les véhicules qu’on peut construire soi-même. Bon, au moins c’est assez joli et l’éditeur de véhicules a l’air très riche et permet de faire à peu près ce qu’on veut. Par contre les environnements ont beau être super grand, on a l’impression qu’il n’y a pas grand chose à faire dedans et on a l’air de tourner un peu vite en rond.

Sonic Unleashed, présenté comme le renouveau de la saga Sonic par son éditeur, était jouable sur Xbox360. il faut dire que la saga a été bien malmenée depuis quelques temps… . Les phases rapides sont certes visuellement agréables et bien speed, mais ponctuées de bugs inhérents a la vitesse (pour les sauts/dashs en avant notamment). Du coup quand il faut faire des sauts au timing précis, ça devient l’enfer. Quant aux phases façon Beat’em all avec un Sonic loup-garou… c’est poussif, répétitif, et ça ramait atrocement quand il y avait trop d’ennemis ! (défaut qui sera peut-être corrigé ceci dit dans la version finale). Bref je doute que cet opus redore bien le blason du célèbre hérisson comme annoncé.

Troisième et dernier jeu que j’ai pu tester : Guitar Hero World Tour. Bon alors maintenant qu’on peut jouer à 4 avec guitare, basse, batterie et micro… ben on a vraiment l’impression de jouer à Rock Band. A part qu’il est proposé à un prix un peu moins prohibitif que ce dernier (mais trop cher quand même), et qu’évidemment la playlist est différente. Toujours est-il que c’est toujours aussi fun à jouer à 4, surtout que l’ambiance ici était particulièrement énorme, avec sono du tonnerre, rétroprojecteur diffusant sur un mur géant et salle plongée dans le noir pour un effet concert garanti. De quoi se prendre pour une vraie rock star pendant 5 minutes quoi.

Pour le reste on a complètement oublié de tester le dernier Castlevania, PES et Call of Duty ne nous intéressaient pas, et Mirror’s Edge était planqué dans une salle à l’étage, du coup on l’a loupé (mais Mith n’a pas été convaincu par la démo dispo sur le PSN de toute façon). Mais bon tant pis, les 2h ont été largement rentabilisées, surtout vu la non-existance du prix d’entrée.

En tout cas c’était mon 2eme Loft’in Game et j’y retournerai avec plaisir. Une expérience sans nul doute à tenter pour n’importe quel gamer parisien.

4 réponses à “Paris Loft’in Game 08/11/08, Compte-Rendu”
  1. yoruichi dit :

    Dommage qu’il faut habiter Paris pour en profiter -_-

    Tu as pu voir certains du staff de Gameblog.fr ?

  2. Kirox dit :

    Alors y’avait au moins JulienC, Julo, Angel et Rahan qu’on a vu errer dans le loft et ils avaient l’air très sympas et disponibles 😀
    Mais bon comme on est trop timides pour aller vers eux en criant « ouais vous roxxez ! », on s’est contenté d’observer. On a juste eu l’occasion de parler un peu de Banjo avec Rahan donc, vu qu’il semblait y jouer depuis un petit moment et qu’il connait bien la saga.

  3. Nataka dit :

    Je ne connaissais pas du tout cet « event » avant d’avoir lu cet article. Tranche de 2h de jeu, avec boissons offertes (j’aime pas les bonbons :p), et tout ça gratuitement… Ca a l’air d’être super intéressant, beaucoup plus que le Festival du Jeu Vidéo ou d’autres « conventions » de JV où on fait la queue pendant longtemps pour toucher la manette quelques instants. (Bon, il n’y a pas énormément de conventions de ce genre non plus, cela dit)

    En tout cas, merci de nous présenter cet event. 😀
    Etant dans Paris, je compte bien y faire un tour au moins une fois pour voir comment c’est.

  4. Kirox dit :

    Oui j’ai l’impression qu’ils font très très peu de communication dessus… Ils annoncent ça en général en début de semaine avant le samedi de l’évènement, et c’est très peu relayé sur les forums ou les sites de news (à part sur Gameblog évidemment). Du coup (pour l’instant en tout cas), y’a vraiment pas grand monde qui en profite. La dernière fois on s’est inscrit le vendredi pour le lendemain et il restait largement de la place.

    Par contre le revers de la médaille par rapport aux conventions, c’est que y’a très très peu de jeux présentés à chaque fois. Mais le cadre est plus agréable :p

  5.