Non, les podcasts du J-Truc ne sont pas morts ! Après un gros break, voici un nouvel opus de nos aventures audio, consacrée cette fois-ci à un sujet moins informatif et plus personnel, plus blog, bref plus web 2.0. Dans cette émission vous retrouverez khyos, Mithrandir et moi-même, où nous évoquerons les premiers contacts que nous avons eu avec l’animation japonaise il y a plus d’une dizaine d’années maintenant, premières amours qui nous ont influencés et qui ont forgé cette passion (©) qui nous anime toujours aujourd’hui (enfin, surtout khyos et moi). Enjoy.

8 réponses à “[PODCAST N°32] Souvenirs d’Enfance et Premiers Contacts avec la Japanimation”
  1. KipraukO dit :

    Après quelques recherches, il se trouve que le tout premier dessin animé que je me souviens avoir regardé est bel bien une production japonaise. C’est donc mon premier contact avec la japonisation : Boumbo difusé à partir de 1986 (je suis de 1985). Mais ya plein de dessin animé japonais genial que je regardais à cette jeune époque, je me rapel fortement du Sherlock Holmes supervisé par Miyazaki : j’étais bluffé par la qualité de l’animation et le soucis du détail.

    Sinon ma véritable entré dans le grand bain de l’animation japonaise c’est DB évidament, puis la découverte des long métrage de Miyasaki avec la scéance révélatrice de Mononoke Hime au cinema. A l’adolécence, les séries qui m’ont vraiment imprésionées sont Evangelion et surtout Cowboy Bebop, diffusées sur canal+, merci à eux sur ce coup là.

  2. Mithrandir dit :

    Boumbo boumbo, petite automobile bile !

  3. PPN dit :

    Ca fait plaisir de revoir (enfin ?) vos podcast, et pour le coup, le sujet a quand même pas mal titillé ma nostalgie ! Mince alors, je m’imaginais que vous étiez beaucoup plus « vieux », en fait, vous avez le même âge que moi (argh, 21 balais). En conséquence, et sans grande surprise, votre parcours ressemble pas mal au mien :
    – J’ai aussi commencé par l’incontournable Club Dorothée avec l’inévitable DB/DBZ (outil social indispensable dans les cours de récré), Nicky Larson (rahhh comment avez vous pu l’oublier celui-là, étonnamment le générique Bernard Minet ne me dérange pas, même aujourd’hui alors que mes oreilles se sont habituées à la VO), Ranma 1/2 (bof), Sailormoon (je détestais, mais DBZ passait derrière…), Olive et Tom/ L’école des Champions (vive Napoleon, les stades de 400m de long et le tir de la Tour Eiffel), Juliette je t’aime (trop jeune pour apprécier), Jeanne et Serge (pareil, par contre ça m’a marqué le coup du steak qu’elle se met sur la cuisse pour guérir plus vite, je trouvais ça louche). Et puis je réserve une place spéciale pour Max et compagnie que je ne suivais pas du tout régulièrement mais qui fut le premier anime à me tirer une larme (l’épisode où le héros voyage dans le passé et transgresse l’interdiction de modifier le passé pour sauver celle qu’il aime… pour finalement se rendre compte que son intervention était « prévue », super touchant et un raisonnement super profond pour le gamin que j’étais).
    – Passage à vide jusqu’à la diffusion d’Escaflowne sur C+ (en 98 je crois) : la claque visuelle, l’univers, le scénario, les romances, et le personnage de Folken (dark, classe et avec une vraie motivation cachée, Sephiroth peut aller se rhabiller). Premier véritable contact avec les sonorités japonaises aussi (avec le générique en VO de Maaya Sakamoto). Je suis passé à côté d’Evangelion par contre (et avec le recul, je pense que je n’aurai pas aimé à cause du héros tête à claque). J’ai vu également quelques épisodes de Cowbow Bebop autour de la même période… et j’ai détesté : pas d’intrigue tangible et un ton hautain/désinvolte (peut-être dû à la VF, j’en sais rien) que je n’aimais pas. Avec la rediffusion sur Game One, j’ai un peu revu mon jugement depuis même si je continue à penser ce n’est pas non plus la panacée.
    – Contrairement à vous, j’ai connu Albator/Jayce/Ulysse 31 et tous les trucs un peu SF des années 80, mais ce n’était pas à l’époque de leur première diffusion (trop jeune ou pas né). Il me semble que c’était rediffusé sur la 3 dans les années 98-99. Cat’s Eyes passait entre aussi.

    KipraukO> Sincèrement merci. Figure-toi que tu viens de réveiller en moi un souvenir très très profondément enfoui, genre limite inconscient. Je crois bien que Boumbo a été aussi le premier dessin animé que j’ai vu, sauf que ça devait être une rediff’ vu que je suis ton cadet de 4 ans. J’avais totalement oublié le nom vu que j’étais très jeune (2-3 ans?) et que -plus grave- je ne parlais pas Français encore donc je ne comprenais strictement rien. C’est assez surprenant d’apprendre que c’est japonais, avec un design pareil, j’aurai juré que c’était une production européenne.

  4. KipraukO dit :

    De rien, a chaque fois que je parle de Boumbo a quelqu’un, ça lui fait le même effet.

    Sinon les productions franco/japonaise ce n’était pas pareil quand même… mais Ulysse 31, Inspecteur Gadget sont resté dans les mémoires de tout le monde.

    Jayce et les conquérants de la lumière, par contre, c’était vraiment pourave, c’est comme même l’adaptation franco-japonaise en animation d’une série de jouets américain, mais ça je l’ai sus que bien plu tard.

  5. Bouille dit :

    Argh, je suis un grand père comme KipraukO, j’ai commencé à la même époque (’85 moi aussi).

    Premières perversions nippones avec Albator et Goldorak et un peu de Capitaine Flam (merci les parents). Et puis un enchaînement vers Macross (merci la Cinq quand elle existait encore). Faut que j’avoue que j’ai le même parcours anime que le membre de la Team sus nommé.

    Après une petite réflexion, mes bases d’animés nippons ont peut être orienté mon appréciation de la SF…

    Sinon petite rectification concernant les Minikeums qui ont diffusé les Albators ’84, Ulysse 31 étant, je le rappelle, français (à moins qu’il y ait eu collaboration, je sais plus trop).

  6. Ptival dit :

    Moi mon premier anime jap c’était Tanoshii Moomin Ikka. Et j’ai découvert que c’était japonais seulement il y a un ou deux ans x)

  7. KipraukO dit :

    Bouille : je me souvient avoir regarder Albator et Golgorak sans vraiment acrocher. C’est vraiment DB/DBZ ma révélation anim.

    Par contre Macross sur la 5, ça me dit rien…

    Ulysse 31 c’est la première production franco-japonais sinon. suivi par MASK, Inspecteur Gadget, les Minipouss, ou les Entrechats, etc. (il y a des productions franco-japono-ricaines aussi là dedans)

  8.