A mettre en fond sonore pendant la lecture.

Parce qu’il ne faudrait pas qu’on croit que je n »écoute que de la musique électronique non plus. Melt-Banana est un groupe à ranger dans la catégorie Noise-Rock. Un genre de rock à guitare jouant sur des mélodies dissonantes et le plus souvent complètement destructurées. En d’autres termes, c’est souvent un gros bordel sonore. C’est d’ailleurs une scène musicale qui s’est très bien développée au Japon dans les années 90, au point que le terme Japanoise est apparu pour qualifier ces groupes nippons comme Merzbow ou les Boredoms.


Melt-Banana se compose de trois personnes en studio, un guitariste, une bassiste et une chanteuse, qui crie plus qu’elle ne chante d’ailleurs, noise oblige. Il est amusant de noter qu’ils n’ont pas de batteur attitré, soit ils en embauchent un le temps d’un album et d’une tournée, soit ils programment eux-même leurs rythmes par boîte à rythme interposée, comme c’est le cas sur l’album Cell-Scape.


Concernant le style il faut bien dire ce qu’il est : c’est un genre très particulier et assez difficile d’accès à l’écoute. Dans leurs premiers albums dans le plus pur style noisy, les morceaux sont très courts (parfois pas plus d’une dizaine de secondes), et l’absence d’une quelconque structure sur les morceaux rend l’écoute très déstabilisante quand on est pas habitué. D’ailleurs moi-même j’ai du mal avec ces morceaux et je ne prend que peu de plaisir à l’écoute. Alors pourquoi vous en parle-je ? Tout simplement parce qu’à partir d’un certain point de leur carrière, leur son a évolué pour glisser vers quelque chose d’un peu plus structuré et agréable à l’écoute. Un aspect presque pop qui est arrivé dans leur musique à partir de l’album Charlie, et trouvant son paroxysme sur leurs deux derniers albums : Cell-Scape et Bambi’s Dilemna.

C’est d’ailleurs avec ceux-là que j’ai découvert le groupe, et c’est à mon sens les plus intéressants de leur discographie. Qu’on ne s’y trompe pas quand même, j’ai utilisé le terme pop plus haut, mais on en reste quand même super éloigné. Si les morceaux sont plus structurés et un peu plus longs, l’influence noise prime avec une guitare over saturée, des cris remplaçant le chant la plupart du temps, et surtout une impression de gros bordel sonore… Mais cette fois pleinement maîtrisé, et purement jouissif.

Leur myspace
Quelques morceaux sur deezer

3 réponses à “Melt-Banana”
  1. Mithrandir dit :

    Pas le genre de musique qu’on entend tous les jours, j’avoue que ton texte m’avait un peu fait peur. Heureusement que tu as insisté en mettant en exergue ma curiosité et je ne suis pas déçu !

    Melt Banana ça à grave la patate, ces changements de rythme, cette batterie qu’on croit folle ou encore la voix bizarre, quasiment nasillarde de la chanteuse ! Le mélange est osé mais finalement tout à fait maitrisé comme tu l’as dit ! A essayer ! Surtout qu’avec les MySpace, Deezer et autres on à vraiment pas d’excuse.

  2. Tata dit :

    Gnéhé *sourire béat*
    C’est le seul groupe que j’ai vu en concert de ma vie. Mais euh, Cell-Scape, presque pop? Ok j’ai écouté l’album il y a longtemps, mais il doit y avoir une erreur là xD

  3. Kirox dit :

    Han la chance, j’espère réussir à les voir la prochaine fois qu’ils repasseront par la France, paraît que c’est une vraie expérience en live *_*
    J’ai utilisé le terme pop pour bien marquer la différence qui s’opère à partir de Cell Scape, là où avant c’est quand même bien hardcore, ici les morceaux sont plus simples d’accès, plus structurés, et y’a même la chanteuse qui se permet un chant clair sur un morceau. Bref c’était pour souligner le fait que je trouve leur musique plus simple d’accès à partir de cet album, que les précédents qui sont bien plus noisy et bruitistes.

    Sinon bien sûr que le terme pop est inapproprié pour les qualifier ^^

  4.