Chaîne jusqu’ici réservée aux utilisateurs français de la TV par internet (grâce aux bouquets Free, Orange, Alice ou Neuf), Nolife s’est ouverte au streaming sur le net depuis deux semaines. Bien que ce choix soit un dernier recours pour ses dirigeants (problèmes de finance), cela reste une occasion de se réjouir pour à la fois les français qui n’ont pas la TV par le net, ou les francophones non français, qui peuvent maintenant visionner toutes les émissions de la chaîne en streaming sur le site officiel de la chaîne, moyennant un abonnement. Cette ouverture appelle donc un nouveau public, et on s’est dit que ça pourrait être intéressant de présenter un peu les émissions auxquels vous aurez droit si vous vous abonnez, plutôt que de faire une bête news en lançant « hey, abonnez-vous à Nolife, c’est cool et il faut leur donner de la thune » (nonon, je ne vise personne).

D’abord précisons que la qualité visuelle est plutôt correcte, la résolution n’est pas énorme et ça pixellise quand on met en plein écran, mais ça reste tout à fait regardable. Pour vous donner une idée, tous les screenshots qui vont suivre sont des captures d’écran directes. De plus le serveur est stable et tout se charge assez vite. L’abonnement proposé est abordable : 3 euros par mois pour voir les émissions depuis un an, et 5 euros par mois si on veut avoir accès à toutes les émissions depuis le début de la chaîne. Reste à voir le délai qu’il y aura entre le moment de la première diffusion à l’écran et celui où ils mettent en ligne l’émission sur le net.

N.B. : Tous les résumés sont de moi, sauf Pixa, Roadstrip et Oscillations qui sont de Mithrandir, qui m’a également aidé pour les captures et la rédaction de l’article.

101%

L’émission en prime time de la chaîne, diffusée tous les jours de la semaine à 19h. Qui perd pas mal de son intérêt avec le visionnage sur le net malheureusement, puisque les rubriques qu’elle contient sont déjà prédécoupées et placées dans des rubriques séparées pour les voir indépendamment. Je m’explique : à chaque nouveau 101% en soir de semaine, on retrouve d’abord une rubrique News, une critique de jeu vidéo (ou d’animes pour le vendredi), et ensuite une ou deux rubrique différente chaque soir. Le lundi par exemple nous avons Oscillations, puis Hidden Palace et Debug Mode en alternance une semaine sur deux, le mardi Retro & Magic, etc. Or toutes ces émissions, ainsi que les critiques de jeu, peuvent se voir indépendamment dans une rubrique qui leur est consacrée sur le site, ce qui est quand même bien plus pratique. Reste donc les News (qui n’ont aucun intérêt à être vues en différé), et les plateaux de présentation diffusés entre les rubriques, présentés en alternance par Davy Mourier et Benoît, et le vendredi par un invité à chaque fois différent (qui peut être absolument n’importe qui, d’un chanteur de j-pop à un bloggeur bd français en passant par un des membres du staff de la chaîne). Ces plateaux sont la plupart du temps des sortes de sketches/racontage de vie qui n’ont pas grand chose à voir avec l’émission qui va suivre, conséquence de la volonté de la chaîne de, je cite : « ne pas faire trop télé ». Bref, à part si on est fan de Davy et Benoît (qui certes, savent être drôles de temps en temps, mais bon…)… A noter que Davy a annoncé qu’il ne présenterait plus 101% à la rentrée 2009.

Superplay

Voilà une des émissions phares de la chaîne, et qui à ma connaissance, ne connaît pas d’équivalent sur le net. Une fois par mois et pendant 20, 30 minutes ou plus s’il le faut (une des particularités de la chaîne est que les émissions n’ont pas de durée fixée), un joueur de jeu vidéo va commenter en compagnie du présentateur Radigo, l’une de ses meilleures parties sur un jeu précis. On peut ainsi voir à quoi ressemble du jeu de haut niveau sur par exemple Ikaruga, Pop’n Music ou encore Tetris, et je peux vous dire qu’à chaque fois c’est terriblement impressionnant. Bien sûr il existe des multitudes de vidéos de superplays sur youtube par exemple, mais ici le commentaire du joueur apporte vraiment un gros plus, puisqu’il peut détailler verbalement l’action qui est en train de se passer, parler de tout le système de jeu dans le détail, ou bien décrire les bugs qu’il exploite. De plus le montage visuel de l’émission est toujours bien foutu, avec des ralentis quand l’action était trop rapide, des écrans splittés et des zooms quand c’est nécessaire, ou bien des annotations à l’écran pour souligner certains détails que le joueur évoque par oral. Radigo quant à lui fait un excellent présentateur, laissant largement la parole à l’invité, mais utilise sa connaissance en superplays (le monsieur fait partie de la communauté de shmup.com, où il a contribué entre autres à un dossier de référence sur Radiant Silvergun) pour poser des questions pertinentes. Bref c’est super intéressant si on aime les performances en jeu vidéo, le seul défaut de l’émission étant que c’est parfois dur de distinguer tous les détails se passant à l’écran (notamment pour les shoots et leurs tirs de partout), à cause de la plus faible qualité vidéo sur le net.

La minute du geek

Programme très court (2 à 3 minutes), où le professeur Julien Pirou nous évoque un point de détail de l’histoire Geek. Ca peut aller de sujets sur la mythologie nordique aux comics en passant par le jeu vidéo bien sûr, mais aussi la culture internet, le cinéma ou encore la fantasy. Julien Pirou a toujours un ton didactique et amusant, et qui s’améliore grandement au fil des émissions. Une émission courte et intéressante, et qui est typiquement agréable à s’enchaîner à la suite grâce au streaming. A noter que raton-laveur a réalisé une excellente parodie de l’émission, diffusée dans la soirée anniversaire des deux ans de la chaîne (où nous avions également contribué avec une parodie de Superplay).

Retro & Magic


Comme son nom l’indique, cette émission de 5/6 minutes diffusée une fois par semaine parle de jeux retro. Retraçant soit une saga, soit un jeu précis, ou encore des jeux ayant un point commun, la voix off suave de Julien Pirou nous évoque à chaque fois un bref avis sur le jeu, toujours en remettant dans le contexte d’époque. A noter que contrairement au reste de la chaîne qui est très orientée jeu console en général, cette émission consacre pas mal de temps aux grands jeux PC. Parfais pour les gros incultes de mon genre qui n’ont jamais touché à un Ultima ou un Maniac Mansion de leur vie. Bref une émission nostalgie/redécouverte qu’on regarde toujours avec plaisir.

Hidden Palace

Nommée d’après une célèbre zone cachée dans Sonic 2, Hidden Palace est une émission présentée par le Dr. Lakav diffusée toutes les deux semaines, qui nous propose de découvrir les secrets d’un jeu vidéo, d’une saga ou d’un grand nom du jeu vidéo. Des trucs cachés, des clins d’oeils et des références, voilà ce qu’on y apprend en général. Toujours bien documenté, l’émission est en outre présentée sobrement et simplement par Lakav, qui s’il a un peu de mal à avoir un ton captivant au début de la chaîne, s’améliore énormément par la suite. Encore une fois une émission qui à ma connaissance n’a pas de réel équivalent sur le net. Bien sûr la grande majorité des informations qui sont dévoilées ici sont trouvables écrites sur le net (au hasard sur wikipedia), mais l’intérêt est bien sûr ici d’avoir l’illustration visuelle et auditive, puisque toute anecdote est accompagnée d’une capture vidéo du passage en question. On regrettera juste que l’émission tend parfois à donner moins d’anecdote et se concentrer plus sur une présentation générale des jeux d’une saga précise, lorgnant ainsi sur les plates bandes de Retro & Magic.

OTO

Une autres des émissions diffusée une fois par semaine dans 101%. Pendant environ 10 minutes, la charmante Caroline nous parle de l’actualité musicale au Japon, les meilleures ventes de singles, les nouvelles sorties en cd ou dvd, et l’actualité des concerts de j-music en France. Autant je ne vois pas bien l’intérêt de suivre les charts japonais, autant pour les amateurs de j-music, suivre l’actu des concerts peut être intéressant. C’est comme ça que j’ai appris que Polysics était en tournée en France par exemple, et je ne regrette pas d’être allé à leur concert à Paris en 2008. Par contre vu que c’est de l’actualité, aucun intérêt à être regardé plusieurs mois après…

Une fois par mois sort une version longue de l’émission nommée OTO EX, durant environ 30 min et contenant des reportages sur des artistes, des interviews et des lives reports de concerts.

OTO Play

Autre émission musicale, mais cette fois-ci consacrée uniquement à la musique de jeu vidéo, et présentée par le Dr. Lakav. Une fois par mois, on y retrouve un dossier ou une interview consacrée à un compositeur, des news sur les concerts et sorties de cd de musiques de jeux, une petite rubrique consacrée à une ost culte, et un sketch pas toujours très drôle du présentateur. Malgré cette petite fausse note, c’est une émission intéressante, mais qui à mon goût est trop courte et ne laisse pas assez de temps pour écouter les musiques qu’ils passent.

Chez Marcus

Marcus est une figure très connue de la presse jeu vidéo et de la télévision, pour ses contributions aux premiers magazines de jeux et bien sûr ses émissions sur Game One, quand la chaîne était encore regardable. Sans doute nostalgique de ne plus pouvoir faire de Level One justement, Monsieur Us a sauté sur l’occasion que lui a présenté Nolife pour faire une émission du même genre mais en plus personnel. Chez Marcus vous invite donc dans la résidence même de Marcus, et vous propose d’admirer et d’écouter parler l’animateur en train de jouer à un jeu vidéo de son choix sur son écran géant. Tout le concept de l’émission se base sur la personnalité de son présentateur, aimer le personnage est donc une condition nécessaire pour pouvoir apprécier Chez Marcus. Car ne cherchez pas de test ou de critique objective non, le but est simplement de parler tranquillement, comme si on était entre potes du jeu (ou tout autre sujet qui lui passe par la tête) qui l’occupe actuellement. Il va donc vous montrer les premiers niveaux en papotant, (et par la même occasion en se plantant vu qu’il vous parle en même temps) du jeu et en sortant des anecdotes de sa vie de joueur. Les jeux abordés sont ceux de son choix parmi l’actualité, tous les jeux Nintendo y passent donc (Marcus est un Nintendo fanboy convaincu), et il n’hésite pas à refaire une émission sur le même jeu si ce dernier lui plaît beaucoup (on retiendra notamment le fameux 4 émissions différentes sur Pain, un jeu anecdotique du PSN). Bref c’est le Marcus Show, si on cherche un divertissement pas prise de tête et qu’on aime Marcus c’est parfait, mais sinon on risque d’être vite saoulé.

Pixa


Pixa est une émission assez récente qui parle des bandes dessinées adaptées en jeu vidéo. D’une durée de moins de 5 minutes c’est encore une fois une émission très adaptée au format internet qu’il est agréable de regarder sans se farcir un 101% par exemple. Les bandes dessinées en question peuvent être des mangas, comics ou bien sur des bandes dessinées franco belges. On a donc des Pixa consacrés à l’adaptation des Tuniques Bleues sur Amiga ou encore sur les X-Men. Comme d’habitude avec les émissions détaillant des jeux, elles sont très bien renseignés et on apprend pas mal de trucs.

Roadstrip :

Davy rapporte qu’un jour, Alex Pilot lui a dit : « tu nous fais chier avec tes BDs, fais donc une émission dessus ». Le résultat est donc Roadstrip, une émission où Davy se déplace pour rencontrer des auteurs de bandes-dessinées. Comme Nolife n’est pas particulièrement reconnue, ce sont la plupart du temps des blogueurs BDs qui sont interviewés. Mais ça n’empêche pas les interviews d’être super intéressantes et bien menées, Davy est un grand passionné de BD et nous fait vraiment partager sa passion, tout en gardant son coté déconne naturel qui passe assez bien ici (contrairement à dans 101% où le fait qu’il se force pour arriver au même résultat est plutôt pitoyable). Il a donc interviewé des bloggueurs assez connus, comme Pénélope Jolicoeur (qui soi-disant s’appelle Penelope Bagieux), Kek (qui ne prend pas de crack), Erwann Surcouf, ou encore l’incontournable Boulet. Il s’adapte d’ailleurs à merveille au coté déconne qui caractérise la blogosphère BD. Mais ça ne l’a pas empêché d’avoir ses moments de gloire, avec l’interview de dessinateurs de comics comme Brian Azzarello, et puis bien sur l’interview géniale de Manu Larcenet ( Le combat ordinaire ) , où là on voit que Davy est impressionné et il y a de quoi ! Il parle avec tous ces auteurs de leurs bandes dessinées, de leurs inspirations, de leurs motivations et on en apprend beaucoup, sans langue de bois !

Oscillations :


Emission plutôt récente parlant de la musique dans les jeux vidéo. Macha analyse chaque semaine en moins de 5 minutes quelques musiques marquantes d’une OST. Les explications sont la plupart du temps claires et permettent de bien comprendre d’où viens les diverses émotions et sensations transportées par ces musiques. Le seul défaut qu’on pourra trouver à cette émission est finalement sa longueur, en effet en 5 minutes elle n’a guère le temps de traiter plus de 2-3 musiques de jeux, ce qui est frustrant et un peu partial. La voix de Macha est également un peu énervante, nasillarde et pas très sûre, mais elle s’améliore.

Mon souvenir

Très court programme de une à deux minutes, où un invité (souvent un grand nom du jeu vidéo), parle très succintement d’un jeu vidéo qui l’a marqué dans sa vie de joueur, suivi de quelques images du jeu en question. L’idée est sympathique, mais c’est malheureusement trop court pour n’être autre chose qu’anecdotique.

EXP

Présentée par le Rôle Playing Gang (qui officie également dans le magazine papier Rôle Playing Game), EXP propose des news, des tests et des dossiers uniquement consacrés aux RPG (consoles comme PC). Globalement les tests et dossiers sont de bonnes qualité et on sent qu’ils ont été écrits par des vrais fans du genre. Seulement deux défauts viennent pourrir l’émission. D’abord le fait que les animateurs occupent de plus en plus de place dans l’émission au fil du temps et font des sortes de sketches entre les différentes rubriques. Et s’ils ont l’air très cultivés en RPG, les présentateurs ne sont ni bons comédiens, ni mêmes drôles en fait…
Et ensuite, le rythme de l’émission est complètement irrégulier. Censée être tous les mois, il n’est pas rare de voir des pauses de 2 ou 3 mois entre les opus, la dernière émission remontant carrément à février dernier…

Debug Mode

Une émission sur les coulisses de la chaîne, comment ils font pour tourner, préparer et dans quelles conditions. Très bien monté, et très intéressant si on est un peu curieux sur la chaîne.

Tokyo Café

Présenté par Suzuka Asaoka, compagne d’Alex Pilot, Tokyo Café est une courte émission de 5 minutes réalisée à la manière d’un reportage en direct où Suzuka aborde des thèmes liés au Japon, soit dans des interviews d’artistes musicaux ou de grands noms du jeu vidéo par exemple, où en se rendant dans des conventions japonaises ou françaises liés au Japon comme Japan Expo ou Paris Manga. Comme Chez Marcus, cette émission repose beaucoup sur la sympathie qu’on éprouve face à l’animatrice, si on est réceptif à sa bonne humeur et son sourire et qu’on est fan de culture asiatique, ça passe, sinon bof…

Temps Perdu


Petite émission de trois minutes environ, qui présente quelques sites de jeux à jouer sur le net. Le credo de l’émission étant de trouver de quoi remplir les heures supplémentaires au boulot, les jeux sont notés selon leur discrétion et leur capacité à être jouer sans se faire repérer par le voisin qui travaille. Bref une émission qui porte bien son nom, vu qu’on a envie d’essayer tout ce qui est présenté…

Mange mon geek

Emission culinaire avortée en novembre dernier, présentée par Mr. Poulpe où ce dernier présentait des recettes sensées plaire au geek. On peut ainsi y découvrir le « poulet à l’orangimba », le riz au coca ou encore le « vomi de Noël ». Bref c’est du gros délire et de l’humour parfois très trash, totalement à l’image de son animateur.

Le jeu du ***


Il fallait bien un jeu télévisuel, celui de Nolife est arrivé en 2008. Nommé ainsi parce que personne n’avait trouvé de nom potable, il est présenté par Davy et Didier et fait affronter deux candidats dans un décor très petit et cheap sur des questions de culture geek/otaku et sur des jeux vidéo. Les présentateurs en font des tonnes en distribuant des « points à la con » à la moindre chance qu’ils ont de se foutre de la gueule des participants, et en « humiliant » celui qui a reçu le plus de points à la con en fin d’émission. Sinon c’est un jeu télé assez sympathique.

Il y a en outre accès à tous les reportages diffusés sur la chaîne, qui sont de qualité (Pocket Shami a déjà fait ses preuves de nombreuses fois dans le domaine), qu’ils soient orienté sur le jeu vidéo ou l’univers du manga.


Voilà, maintenant c’est à vous de juger si le jeu en vaut la chandelle, sachez enfin que vous n’aurez pas accès à tout ce qui est diffusé sur la chaîne. En effet, il manque les clips de j-music et l’émission du samedi soir qui fait le classement des votes des clips les plus plébiscités sur le site de la chaîne : le J-Top. Si vous êtes attirés par le contenu jeu vidéo de la chaîne, ce n’est pas trop grave, sinon ben… il vous reste OTO.

13 réponses à “Les émissions de Nolife”
  1. Ado dit :

    Merci pour cette présentation des différents contenu de Nolife, j’avais pris un abo et je ne connaissais que l’émission de Marcus sur Gameone, son nouveau type d’émission m’a un peu déçu mais cet article m’a donné envie de voir les autres.

  2. Trit' dit :

    Très bon article qui rassemble en un seul endroit l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur Nolife (hors détails techniques) pour quelqu’un qui découvre la chaîne et veut en savoir plus dessus. Bravo à vous deux, Kirox et Mithrandir !

    Je note cependant deux ou trois oublis (volontaires ?) : vous n’avez pas parlé de l’émission « Hall of Shame » (présentée par Geneviève Doang, qui a aussi fait les dessins du générique de fin), qui traite… du pire du pire qu’on a pu connaître dans l’histoire du JV, avec à chaque fois plusieurs petits reportages (commentés par Thomas Guitard, qui est aussi le compositeur des musiques de l’émission) sur chaque jeu « honteux » présenté, une petite interview d’une personnalité (souvent un employé de la chaîne, celle du Dr. Lakav contenait d’ailleurs une référence cachée à un certain animal à longue queue célèbre sur « Blogchan »…) à propos d’un jeu qui n’aura su plaire qu’à lui/elle, et aux débuts un petit reportage « en live » bonus, comme un petit défi lancé à l’occasion de l’Épitanime 2008… Est-ce parce que lees émissions, déjà présentes sur leur compte « DailyMotion », ne sont pas sur le site de Nolife ?

    Il y a aussi la dernière-née des émissions de la chaîne : « Kira Kira Japon », totalement faite au Japon par des Japonais et présentée par la survoltée Asami Tano, où après un (relativement long) épisode d’un anime fait en Flash (Griffes d’Aigle/Taka no Tsume), on a des interviews, une rubrique mode avec la présentation des dernières tendances (mais trop orientée « féminin-kawaii-bling bling »…) et parfois un reportage sur un peu n’importe quoi, mais qui fait connaître un peu plus de la culture japonaise (peut-être redondant avec le « Tokyo Café » de Suzuka). Là encore, dans la mesure où Nolife n’est que le diffuseur, est-ce parce que l’émission n’est pas proposée au streaming que vous n’en avez pas parlé ?

    Mais je le répète : vous avez fait un très beau travail de compilation ! Félicitations !

  3. Kirox dit :

    Merci à vous deux.

    C’est vrai que j’aurais pu toucher un mot sur Hall of Shame, ne serait-ce pour dire en effet que toutes les émissions sont présentes sur le compte dailymotion de l’émission : http://www.dailymotion.com/hallofshame (il n’y en a que 8, mais l’émission devrait reprendre à la rentrée si j’ai bien compris). Si je n’en ai pas parlé, c’est à cause de son faible nombre d’épisodes et du fait que je pensais qu’elle était définitivement arrêtée ^^’

    Et pour Kira Kira Japon, comme tu l’a deviné c’est une des rares à n’être pas présente en streaming sur le site. Je suppose que ça vient d’un problème de droit puisqu’ils ne sont que diffuseurs.

  4. Nautawi dit :

    Très bon résumé des émissions de la chaine ! Bien que je connaissais déjà Nolife, j’ai appris un truc :
    « Présenté par Suzuka Asaoka, compagne d’Alex Pilot ». Alors il a réussi à avoir une compagne japonaise …

  5. Trit' dit :

    Kirox : en fait, T. Guitard a expliqué qu’à cause de leurs autres activités pour la chaîne (« Jane » commente la rubrique « News » de 101%, Guitard fait les critiques, les sorties anime & manga, notamment) et dans leurs vies professionnelles respectives, ils étaient déjà bien pris, sans compter le fait qu’ils ont du mal à trouver des perles dignes de remplir une émission. Tu comprends que dans ces conditions, HOS n’est pas prioritaire… Mais en effet, l’émission n’en est pas pour autant arrêtée. Disons qu’elle est juste en « hibernation ».

    Nautawi : de ce que je sais, il l’a rencontrée à l’université quand ils étaient étudiants et il l’a épousée en 2001. Huit ans d’un mariage heureux, d’après ce qu’on peut constater… :O)

  6. Nemo dit :

    Merci pour cet article très utile ! Une vraie bonne idée. 🙂

  7. Icing dit :

    Fut un temps où je suivais la chaine, mais au fil des semaines, j’ai fini par me lasser. Je ne trouvais plus vraiment d’intérêt aux émissions et surtout, avec le net, il y avait beaucoup de choses que je connaissais déjà. Surtout au niveau musical. Et comme les concerts en France ne m’intéressent pas (Polysics et le visual, au secours), je ne me suis pas sentie visée.
    Et puis, par exemple, « Tokyo Café », c’était marrant, mais j’ai constaté qu’on ne voyait pas grand chose, que Suzuka parlait trop vite (elle en fait trop aussi) et qu’arrivée à la fin, je n’avais rien vu de génial. Une fois, j’ai vu le « Hall of shame », sûrement mon émission préférée.
    Celle de Marcus est aussi intéressante, car on a les réactions à chaud.

    Sinon, où est passé le J-Top ? C’est fini ?

  8. Toulal dit :

    Caroline me fera toujours penser à Michael Youn en fille…

  9. Kirox dit :

    Icing > le j-top continue toujours il me semble, mais il n’est pas dispo sur Nolife Online (problème de droits sur les clips diffusés qui ne leur appartiennent pas) donc je n’ai pas détaillé le contenu de l’émission
    tu ne sais pas ce que tu loupes pour Polysics ! 😀

    Toulal > arghhh cette vision d’horreur que tu viens d’implémenter dans mon esprit >.<

  10. FERIC JAGGAR dit :

    L’abonnement c’est bien gentil, mais revoir les anciennes émissions ne m’intéresse guère… à la rigueur pour les trucs intéressants, ça fini sur le DD de ma Freebox.
    Et puis pour les fauchés comme moi, attendez l’été prochain et vous aurez 2 mois de redif’ à vous mettre sous la
    dent.

    Pour les fans de Nerdz, les épisodes sont consultables ici pour ceux qui auraient loupés des épisodes : http://nerdz.over-blog.net/
    Bref, tout ça pour dire que si la chaine continue de diffuser ses épisodes gratos, elle se sabote elle même !

    Quant aux clips de J-pop, y’a toujours Youtube pour s’émoustiller devant les guibolles d’idols anorexiques.

    No-life est une chaine amateur qui a oublié qu’il y avait de l’argent dans « la vraie vie », maintenant ils s’en mordent les doigts et mendient chez leurs téléspectateurs. La charité, très peu pour moi… je ne vais pas payer la taxe NOLIFE en plus de la taxe CARBONE, non ?

  11. Mithrandir dit :

    Et bien tu devrai être content Feric Jaggar, ils ont gardé la chaine gratuite pour que des gens qui ne veulent pas payer comme toi puisse découvrir la chaine et également continuer à regarder, et si ça te convient parfait.

    Je suis d’accord qu’on à un peu l’impression qu’ils se sont lancés dans l’aventure Nolife sans avoir aucune idée de si ce serai rentable.

    Après je me prendrai comme exemple, je n’aime pas la télé, donc je m’étais forcé pour regarder Nolife, mais entre devoir allumer sa télé pile au bon moment (ben ouais moi j’ai jamais d’horaire donc j’y pense pas), devoir se farcir 20 minutes de sketch de Davy ou Benoit pour pouvoir voir 10 minutes d’un Hidden Palace et d’un Oscillation ben je m’y retrouve pas et j’ai perdu l’habitude, ca faisait bien 6 mois que je n’avais pas regardé !

    Maintenant c’est pouvoir regarder ce que je veux quand je veux, mettre en pause si on me téléphone (bahwai vu la taille de la plupart des émission c’est la mort), pouvoir retourner en arrière quand j’ai pas compris un truc d’un SuperPlay etc, c’est le bonheur !

    De plus je suis convaincu que le futur d’internet passera par des abonnements payants, Nolife montre la voie et c’est bien la première fois pasque se lancer si tard dans un média déjà dépassé qu’est la télé c’est dommage vu le caractère novateur de la chaine.

    Sinon merci à tous ceux qui ont trouvé notre article cool. On voulait faire un peu plus qu’un « abonnez vous à Nolife c’est le bien » (pas comme Gameblog).

  12. FERIC JAGGAR dit :

    @ Mithrandir :

     » Je suis d’accord qu’on à un peu l’impression qu’ils se sont lancés dans l’aventure Nolife sans avoir aucune idée de si ce serai rentable ».

    Allez, on prend les paris ? ça va pas durer plus de 2 ans leur truc d’abonnement !
    Le problème c’est qu’ils l’ont joué « petit bras » en continuant à offrir la chaine gratuite et dans les affaires, « les petits bras » ça ne fait pas long feu dans le business.
    Alors oui, FERIC et les autres gens qui ne veulent pas payer sont contents. Jusqu’au jour où S. Ruchet, dans une vidéo larmoyante dont il a le secret, nous dira que la fête est finie et que lui et sa petite équipe font les cartons et ferment boutique.

  13. houari dit :

    s il vous plait pourrais je avoir le nom d une presentatrice su no life tatouer

  14.