Je suis désolé mais je suis plutôt allergique aux puzzle games, c’est répétitif à mort, on se contente de refaire les mêmes choses encore et encore, et je doit avoir une dyslexie visuelle qui m’empêche de voir les trois bidules à mettre en ligne, en colonne ou en transversale, du coup je me retrouve à faire des mouvements au pif en espérant trouver le truc à faire. Tout ça pour dire que les Bejeweled et autres Zuma de PopCap Games m’ont plutôt laissés de marbre. Et pourtant je vais parler de leur dernier jeu qui est celui qui nous intéresse aujourd’hui : Plants Vs Zombies. Et je dois dire que ce « petit » jeu à télécharger sur Steam m’a particulièrement emballé.

On incarne donc un résident qui à chez lui un petit problème de zombies qui veulent lui manger le cerveau, plutôt gênant vous en conviendrez ! Pour y remédier il n’a rien trouvé de mieux à utiliser que des plantes qu’il va faire pousser dans son jardin. En effet, bien loin des paisibles passiflores, les plantes développées par notre jardinier sont mortelles ! Enfin si on peut considérer qu’un zombie est mortel… vous m’avez compris. On a donc pas moins de 50 plantes pour garnir nos plates-bandes et repousser l’envahisseur : lanceurs de poix, patates explosives et autres catapultes à salades ne seront pas de trop.

Le coeur du jeu consiste donc à poser des plantes dans ce qui se rapproche d’un board defense (tower defense mais sur un plateau, copyright Kirox), en clair c’est comme un tower defense mais on place nos plantes sur la route des zombies, et donc elles se feront grignoter si elles ne sont pas assez protégées. On place tout d’abord des plantes qui vont générer de l’énergie solaire qu’il faudra récupérer pour pouvoir planter d’autres végétaux et ainsi de suite jusqu’à ce que la menace zombie soit éliminée.

Le mode aventure est quasiment un tutorial hyper long, en effet à chaque mission ou presque une nouvelle plante fait son apparition et on pourra la tester. De plus les niveaux changent super souvent et c’est dur de s’ennuyer, niveau de nuit, au bord de la piscine, à chaque fois avec nouvelles plantes associées. Et ce n’est pas tout, seul un nombre limité de plantes pourront être sélectionnées pour chaque niveau, il faudra donc les choisir minutieusement selon les zombies en face. Ceux-ci sont également très variés, on rencontrera par exemple un zombie portant un seau, un avec une porte, une équipe de bobsleigh ou encore un zombie chanteur affublé d’un costume rouge et faisant du moonwalk tout à fait d’actualité ! A noter l’encyclopédie qui permet de regarder plantes comme zombies ainsi qu’une description associée souvent hilarante !

Mais ce n’est pas tout ! En plus de la cinquantaine de niveau de l’aventure principale il y a également des puzzles et mini jeux à débloquer et à faire. Si en plus on ajoute le Zen Garden où l’on peut gagner de l’argent en s’occupant de nos petites plantes ou encore le mode endless qui permet de voir nos limites et la durée de vie de Plants Vs Zombies devient tout à fait colossale, on pourra juste regretter la relative facilité du mode aventure qu’il faut obligatoirement faire pour enfin passer aux choses sérieuses. De plus le jeu est uniquement en anglais.

En bref et malgré les légers défauts que je viens de lister, Plants Vs Zombies est une vraie petite perle, un gameplay tellement simple qu’on pourrai le qualifier de casual, sans connotation péjorative aucune, j’entends par là que n’importe qui peut saisir le concept et jouer au rythme qu’il veut. Cependant la durée de vie, la variété des plantes et des situations est telle qu’on peut s’éclater pendant des heures ! Et pour 10€ c’est un rapport contenu/prix imbattable ! Et n’oubliez pas, there’s a zombie on your lawn !

Les commentaires ne sont plus admis.