Alala, le moins que l’on puisse dire c’est qu’on l’aura attendu ce Final Fantasy XIII. Cela fait depuis l’E3 de 2006 qu’on nous le présente comme la nouvelle révolution ! Souvenez vous du podcast bilan 2007 où on l’attendait pour 2008 ! Après un passage sur X-Box 360 et une soirée de lancement à la fnac des Champs-Élysées … mouvementée, pour ne pas dire pourrie, voilà l’ultime fantaisie, version XIII, et après l’avoir finie, voici mon bilan qui spoile un peu.

Ceci n’est pas un test

Au début de l’aventure, on reconnait parfaitement tout ce qui a fait la puissance des Final Fantasy antérieurs : un début d’aventure qui part sur les chapeaux de rouee, allant à 100 à l’heure, on découvre tous les personnages et l’univers et on veut en savoir plus car le pitch de base : des humains manipulés qui ne savent pas quoi faire est drôlement attrayant. Et puis … plus rien. Normalement dans les bons Final Fantasy le rythme reste soutenu, avec régulièrement de nouveaux personnages, ou des rencontres avec des personnages secondaires, la découverte de nouveau objectifs etc. Ici rien de tout ça, on aura le droit à la place à une discussion tous les 5-6 combats où les personnages brassent du vent. Si ça passe très bien au début pour mieux cerner les personnages, au bout de 10h, de 15h, de 20h, puis de 35h ça pèse grave ! Durant tout le jeu j’ai espéré, j’ai prié pour qu’il arrive quelque chose, mais non rien, les six crétins passent leur temps à questionner leurs motivations et les dialogues sont dignes des pires shonens. C’est bien simple, je n’ai jamais vu autant de gens qui parlent pour ne rien dire, il y a en gros deux révélations un peu intéressantes et passé ça plus rien : « oh je me demande si on fait le bon choix », « ça ne suffit pas de souhaiter, il faut réaliser », « il nous reste toujours l’espoir », « Je protégerai Cocoon sans tuer personne » et gnagnagna et gnagnagna…

Final Fantasy XIII : le jeu où 90% des dialogues sont des soupirs

Et ce monologue à six (je sais c’est antinomique, mais au bout d’un moment ils sont tous pareils) est super frustrant, le seul interlocuteur qu’ils auront étant le grand méchant qui avait tout prévu à l’avance et veut plonger les héros dans le désespoir et détruire le monde. D’autant plus frustrant que les personnages secondaires intéressants tels que Cid ou Roch le chef de la Psicom sont totalement sous-exploités ! En tout et pour tout on va les rencontrer 2-3 fois durant tout le jeu pour des scènes super courtes, et à côté on se tape pendant des plombes les simagrées inutiles des persos principaux. Et donc en l’état, les personnages secondaires sont inutiles, ils ne font rien avancer. Sans compter que le début est inutilement laborieux, les donjons sont trop longs et les combats trop nombreux ce qui donne à l’histoire déjà pas fameuse un rythme digne d’un vieux atteint d’Alzheimer. Les nombreuses informations maintes fois répétées donnent l’impression que le jeu s’adresse à des gosses de huit ans. Bref un magnifique gâchis, ils auraient pu en faire une histoire potable, au final je préfère largement le scénario de God of War 3 qui repose globalement sur le même principe de pourquoi on se bat et est bien mieux traité, de façon plus mature et plus dynamique, c’est dire le niveau !

Bon, mais c’est pas Lost Odyssey quand même !

Non c’est vrai ! Mais pas loin ! Comme je l’ai dit les 20h d’introductions de l’histoire servent en plus de tutorial pour le système de jeu pas si complexe que ça. Déjà durant ces 20h on est dans un couloir totalement linéaire, pire que FFX, on y croyait pas, Square Enix l’a fait. Ensuite on se bat avec uniquement deux persos alors que tout l’intérêt des combats ne se dévoile réellement qu’avec trois personnages. Et encore pire, même le système d’évolution est bridé, impossible d’aller améliorer ses persos passé un certain stade si on a pas atteint tel passage de l’histoire. Et puis le système d’évolution est pas si terrible que ça, sorte de sphérier du pauvre, aussi couloiresque que le jeu, c’est-à-dire avec de rares embranchements avec une seule compétence ou deux au bout. Youhou trop de choix. On peut choisir parmi les différents rôles, donc ça étend un peu les choix, mais à part les compétences ils reviennent tous globalement au même, on va donc tracer ponctuellement pour chopper une compétence un peu plus tôt que si on avait réparti équitablement les points… Mouais bof.

Oui, mais passé le tutoriel c’est bien non ?

Heureusement, passé 20h de jeu tout s’élargit un peu, un peu plus de choix dans l’évolution, on peut utiliser trois persos et enfin ceux qu’on veut (allez hop, dégagez Vanille et Snow !) et on arrive à la plaine de Pulse, sorte de Plaine Félicité de FFXIII, c’est grand, il y a des chasses mais bon …. Final Fantasy XII est passé par là et surpasse Final Fantasy XIII sur tous ces points. Au niveau du background des missions, alors qu’on avait des mecs à qui parler avec description des monstres et motivations réelles, là on a juste une ou deux-trois phrases lapidaires et une étoile sur la carte pour trouver le monstre. Également moins varié, car passé la plaine totalement ouverte on retombe dans des couloirs et on aura en tout et pour tout la plaine donc, une grotte et puis un ptit village déserté… En plus on ne peut accepter qu’une seule quête à la fois ! Ce qui entraine des allers retours pas nécessaires, je ne comprend vraiment pas pourquoi ils ont fait ça et là je cite l’AVGN : « what were they thinking ?!!! ».

Et au final le fait de ne pouvoir contrôler que le leader finit toujours par faire chier, par exemple je ne peux pas faire de Hope mon leader car il a trop peu de HP, mais c’est lui qui va lancer les buffs, et il faut que j’attende qu’il lance Célérité, Voile, puis Bouclier avant qu’il lance enfin Endo-Feu qui est celle qui m’intéresse. Un peu relou dans un combat qui pourrait être torché rapidement, carrément insupportable dans un combat de mission où les ennemis retirent les altérations d’états positives de Fang à chaque coup et que ce débile de Hope s’acharne à relancer Célérité toutes les trois secondes alors que moi j’aimerai juste qu’il lance Bravoure et Foi sur Lightning bordel de merde !! Okay grâce à ça les combats sont plus dynamiques, mais bon les combats de Final Fantasy X-2 aussi étaient dynamique et on pouvait contrôler les actions précises des trois pouffes ! Le seul point positif est finalement le système de choc très intéressant ainsi que la possibilité de changer de stratégie qui va de pair. Enfin le système d’évolution des armes est aussi super décevant car c’était possible de faire quelque chose de pas mal, au final c’est trop obscur, pas assez libre et tout simplement pas assez intéressant et utile.

Dernier Paragraphe Fourre-tout

Un mot sur la musique de Masahi Hamauzu, tout à fait correctes, hélas 75% des musiques qu’on entend durant le jeu hors combat sont des reprises du thème principal, pas très fines en plus, ça manque clairement de lieu avec des musiques oppressantes, là c’est plus une ballade champêtre. Les musiques de combats sont excellentes par contre. J’ai pas parlé des graphismes, magnifiques, j’ai par contre été choqué par certains passages assez kitch, sur Cocoon notamment où tout à l’air de briller d’une lumière intense, pas très subtil. Comme les musiques, ça manque d’endroits un peu plus sombres et réalistes. Les invocations qui se transforment façon transformer sont également dignes du plus mauvais goût.

Au final je me rends compte que j’ai beaucoup de mal à trouver des points positifs pour Final Fantasy XIII, on peut éventuellement dire qu’il a une bonne difficulté, obligeant à bien utiliser le système de changement de stratégies, c’est toujours ça. Pourtant ce n’est pas un mauvais jeu, je me suis tout de même bien amusé, sinon je ne l’aurais pas fini. Le fait est qu’en 2010 Final Fantasy XIII fait pâle figure. Final Fantasy X sorti en 2001 et 2002 chez nous est beaucoup plus excusable par exemple (et je n’aime pas Final Fantasy X non plus). Je pense que ce qu’il faut en tirer, c’est un déclin de Square Enix et la difficulté qu’ils ont eu à développer ce Final Fantasy. Il est clair qu’ils avaient des ambitions bien trop énormes qu’ils ont du revoir à la baisse pour enfin réussir à le sortir. Il faut qu’ils se remettent sérieusement en question, leur façon de développer leur jeu, avec des équipes immenses n’est peut-être pas la meilleure solution, j’ai vu dans le making of de God Of War 3 que l’équipe ne dépassait pas les 80 personnes alors que pour Final Fantasy XIII on a entendu le nombre de 300 personnes ! Pourtant eux aussi passaient leur franchise de la PS2 à la PS3 ! Bon là Final Fantasy XIII a été bridé par la sortie sur 360 c’est évident, mais tout de même…

Bon, en espérant que Tetsuya Nomura soit capable de réhausser le niveau avec Final Fantasy Versus XIII, moi j’attends que mon Resonance of Fate arrive, en espérant également qu’il soit mieux que Final Fantasy XIII.

5 réponses à “Final Fantasy XIII : Tout ça pour ça ?”
  1. Psi dit :

    Ha bon si j’ai pas joué a ce jeu franchement avec un pavé aussi rageu limite je dirai que c’est le Final fantasy le plus pourri du monde mais sérieusement faut pas déconner c’est vrai que le jeu est un peu linéaire mais les graphismes la bande de son le game play je les trouve excellent quoi
    « Final Fantasy X-2 aussi étaient dynamique et on pouvait contrôler les actions précises des trois pouffes !  »

    s’toi la pouffe : / .

     » Les invocations qui se transforment façon transformer sont également dignes du plus mauvais goût. » et arrête la drogue quand tu joue a ta ps3 .WTF.

  2. Kirox dit :

    C’est vrai que ton commentaire n’est pas du tout rageux.

  3. Mithrandir dit :

    J’ai jamais dit que c’était un test représentatif, juste un ressenti, et je n’ai pas développé les cotés positifs car l’article aurai été encore plus long. Après les graphismes sont magnifiques mais ça ne fait pas un bon jeu. Enfin je pense l’avoir dit dans mon article les combats sont biens mais pas assez poussés, ça justifie pas de se faire chier pendant 40h (enfin surtout les 20 premières).

    Sinon je ne pense pas me droguer, Odin se transforme bien en cheval que je sache, j’ai le droit de trouver ça de mauvais goût.

  4. Toulal dit :

    Question de mythologie pour l’association Odin/Sleipnir.

    Après je m’étonne quand même un peu de la part de toi (SURTOUT TOI, MITHRANDIR è_é) de comparer les invocations en Transformers : c’est un jeu japonais et il me semble évident (pour moi qui ne m’y connais pas énormément) que la référence vient du culte des Mechas, plus anciens (de deux années, ouais <<) et plus prisés au Japon :c

  5. Mithrandir dit :

    Moui … C’est des gros robots qui se transforment en moyen de locomotion, ça me fait quand même plus penser à des transformers. Mais le style fait plus penser à des Mechas c sur.

  6.