Pour ceux qui ont assisté à l’apparition du manga en France depuis les années 90, Short Program est une oeuvre importante puisqu’elle a longtemps été la seule disponible chez nous de ce grand nom du manga qu’est Mitsuru Adachi. Bien sûr, depuis le temps de l’eau a coulé sous les ponts, et quasiment toutes les grands mangas du maître, de Touch à Cross Game, sont sortis chez nous. Mais en 1999 et jusqu’à il y a quelques années, Adachi était quasiment absent de notre territoire. N’étant plus réapprovisionné depuis belle lurette et quasiment introuvable aujourd’hui, Tonkam nous a proposé cette année la dernière réédition en date au Japon.

Mitsuru Adachi, pour les deux mauvais élèves qui dorment au fond de la classe pendant les cours de Manga, est un mangaka qui a débuté dans les années 70, mais c’est au début des années 80 qu’il connaîtra le succès avec notamment Touch, oeuvre tout à fait culte au pays du soleil levant, en partie grâce à son adaptation en anime (diffusée chez nous sous le nom de Théo et la batte de la victoire) qui a connu un très grand succès. Touch marie habilement romance, tranche de vie et sport, des ingrédients qui deviendront récurrents dans la plupart de ses longs mangas suivants, comme Rough, H2, Katsu ou Cross Game. Cette dernière série s’est d’ailleurs terminée il y a quelques mois.

Tome 1, nouvelle édition

Cette réédition a plusieurs différences notables avec la première. Tout d’abord la plus évidente : le format. Couvertures cartonnées, grand format et quelques pages en couleur, plus ou moins la même chose que ce que Glénat nous propose actuellement avec ses éditions Perfect de Dragon Ball, Kenshin ou Dr. Slump. Le prix monte avec évidemment, on passe à une jolie quinzaine d’euros, ce qui fait un peu mal au derrière pour un seul tome. La traduction a elle aussi été refaite, pour des résultats visiblement mitigés. Enfin et peut-être le plus important, cette édition comporte quatre tomes, dont deux complètement inédits ! En effet, les trois tomes de la première version correspondent au contenu des deux premiers tomes de la nouvelle. Un bon argument pour ceux qui possèdent déjà la version de 1999 pour craquer.

Tome 1, édition de 99

Short Program donc, sous-titré « Recueil d’histoires courtes sur l’amour et ses complications », rien que ça, est une compilation des différentes histoires courtes que Mitsuru Adachi a pu dessiner entre 1977 et 2007 pour différents magazines de publication. Une des particularité du mangaka, est qu’il a au cours de sa carrière, dessiné des mangas pour différents publics, on retrouve donc des histoires publiées à la bases dans des magazines aussi bien shonens, que shojo, seinen et même josei. Le quatrième tome, nommé explicitement Girl’s Type, ne contient d’ailleurs que des histoires publiées dans le magazine Shojo Comic. Les sujets abordés sont en conséquence tout aussi variés, traitant de triangles amoureux, des souvenirs d’adolescence, un peu de contes fantastiques, et bien sûr un peu de base-ball.

Une autre particularité d’Adachi, c’est évidemment son dessin, reconnaissable au premier coup d’oeil. Légèrement adepte de « la méthode Kurumada » (ou Takahashi me souffle FireShot), à savoir que beaucoup de personnages ont la même tête et ne varient que par leur coiffure, en moins prononcé et affreux que ces derniers quand même. C’est d’ailleurs l’occasion d’observer l’évolution du trait du mangaka sur sa carrière, notamment sur le volume Girl’s Type qui réunit des travaux datant de ses débuts, où le chara design est un peu moins affiné.

Ce chara-design qui rebutera une partie du public (c’était mon cas il y a encore quelques années) est toutefois rattrapé à la lecture par un très bon sens de la mise en page, du découpage et du dialogue (ou du non-dialogue d’ailleurs), même si la traduction présente ne semble pas toujours lui rendre honneur.

Tour à tour optimiste, sombre, drôle ou touchant, toutes les facettes d’Adachi qu’on peut retrouver dans ses oeuvres plus connues (dans des proportions différentes certes) sont présentes ici. Ce recueil représente donc une bonne introduction pour qui voudrait s’initier aux travaux d’une des figures les plus importantes du paysage manga, sans commencer une de séries plus longues.

2 réponses à “Short Program, de Mitsuru Adachi”
  1. Jevanni dit :

    Merci de ta review, j’avoue que je n’arrivais pas à me décider à me le procurer ou pas et c’est maintenant une chose faite. J’ai toujours aimé les œuvres qui possèdent plusieurs publications différentes regroupées pour me mettre dans l’ambiance d’un auteur que je ne connais pas vraiment.

  2. Sirius dit :

    Je trouve la couverture de 1999 plus jolie et le lien vers la faute de traduction me fâche terrible car tout le sens est dans le fait que la nana sautait à chaque fois à la barre placée à la hauteur du gars. Enfin le cas est isolé j’ose croire?

    Sinon, j’ai bien envie de bouder l’édition et cela même si j’aime beaucoup les travaux d’Adachi.

  3.